Les actualités

Les Volleyeurs premiers utilisateurs du nouveau Vikings

Ce début de vacances de la Toussaint était marqué par la nouvelle disponibilité du gymnase Vikings, après une période de rénovation très attendue, qui conformément aux délais prévisionnels, aura duré un an. La Ligue de Normandie de Volley-Ball inaugure ce nouvel équipement en proposant un stage de perfectionnement à 64 jeunes de son Centre Régional d’Entraînement.

Entretien avec Arnaud BESSAT, Conseiller Technique Sportif.

 

Arnaud, après deux jours dans ce Vikings nouvelle version, que penses-tu de cette rénovation ?

«Tout d’abord, je trouve les délais remarquables, je pensais qu’il ne serait livré qu’en janvier. Le respect des délais est dû à la consultation et aux réunions régulières qui ont été proposées en amont à l’ensemble des utilisateurs par Sylvie SKAZA et les architectes, il faut les féliciter de cette bonne préparation.

Ensuite, du point de vue de la pratique, je trouve qu’on a vraiment bien exploité le volume de cette salle, même si je regrette l’emplacement des luminaires et du chauffage qui nous font perdre un peu de hauteur, parce qu’on est le seul sport collectif qui utilise beaucoup de hauteur.

Les vestiaires sont très bien faits, sans être très grands. La vue sur les terrains depuis le bureau et la salle de musculation est très intéressante, c’est très bien conçu. Avec du mobilier adapté et l’arrivée de l’internet, ce sera à terme un très bel outil technologique. Je regrette cependant que pour ce gymnase – qui n’est pas municipal- qu’on ait accumulé trop de lignes tracées sur la surface et qui ne facilitent pas la pratique, alors que des alternatives simples et peu coûteuses étaient possibles en bonne intelligence.
Alors que l’ancienne surface était impraticable pour du volley-ball, le choix de ce nouveau revêtement.

Quels sont les premiers retours de tes stagiaires, du point de vue de la pratique ?

Alors que l’ancienne surface était devenue traumatisante pour les articulations notamment, le choix de ce nouveau revêtement (en Teraflex, NDLR) et son épaisseur sont un bon compromis entre le confort d’utilisation d’une part, et la notion de sécurité en ce qui concerne la préservation des articulations des pratiquants d’autre part. On a su garder les avantages de l’ancien Vikings, et en préserver de nombreux atouts.

Pour parler du point de vue spécifique du Volley, il est très agréable de voir que nos demandes ont été entendues : nous avons un terrain central en largeur et 4 terrains sur la longueur qui nous permettront d’organiser de nombreux rassemblements ici. Au-delà de ça, nous avions demandé la possibilité de décaler les terrains sur la largeur, de façon à avoir un côté dédié aux services avec de la profondeur, et un côté plus dédié aux réceptions. Nous avons été entendus et c’est très désormais agréable de pouvoir travailler dans ces conditions.